Footalgerien.com

Mercato : Belkalem retrouve la JSK quatre ans après

Après une expérience de trois ans et demi à l’étranger, le voilà Essaid Belkalem revenir dans le championnat algérien. C’est à la JSK, le club de ses premiers amours, et qu’il avait quitté lors de l’été 2014 après avoir brillé au Mondial de cette même année au Brésil, que le défenseur central a signé un contrat de 18 mois.

La signature s’est faite quelques heures avant la clôture des transferts d’hiver, avant-hier, et ce, après de longues tergiversations. Belkalem a failli même ne pas signer, malgré le fait qu’il ait passé la visite médicale d’usage, en raison d’un malentendu avec le futur nouveau président de la JSK, Mellal.

Mais comme le dit l’adage, tout est bien qui finit bien, et Belkalem a fini par s’engager avec son club formateur, qu’il retrouve exactement comme il l’avait laissé en 2014, c’est-à-dire dans une conjoncture très difficile. C’est donc toute la Kabylie qui misera sur Belkalem pour booster ses coéquipiers afin de réussir leur résurrection. Seulement, ils sont nombreux à la JSK qui émettent des réserves quant à la réussite de cette transaction. Et pour cause, Belkalem est resté inactif tout au long de la première partie de la saison.

Même la saison dernière, il n’a pas réussi un parcours de premier ordre avec Orléans, le club qui a failli rétrograder en division nationale en France, n’était sa victoire lors du match barrage de la fin de la saison. La preuve : à l’issue de l’exercice, les dirigeants d’Orléans, pourtant un club très modeste de la Ligue 2, n’ont pas jugé utile de prolonger le contrat du défenseur algérien qui aura tout simplement raté son expérience européenne, lui, qui ne s’est jamais imposé à Watford, le club anglais qui l’avait prêté à Tranbzonspor en Turquie.

A 29 ans, le natif de Mekla, est néanmoins déterminé à revenir au devant de la scène. Outre son pari d’aider ses coéquipiers à se rebiffer, et surtout quitter la zone dangereuse en championnat, il caresse l’espoir de revenir en équipe nationale. Evoluant dans un poste qui a tout le temps donné des soucis aux différents sélectionneurs nationaux qui se sont succédé à la barre technique des Verts, Belkalem aura la chance d’être suivi par un staff technique local.

Cependant, si l’on croit bien le futur nouvel entraineur des Canaris, Noureddine Saâdi, ce dernier n’a nullement l’intention de mettre le joueur dans le bain dans l’immédiat. C’est qu’il est persuadé que le joueur doit cravacher dur pour être remis à niveau.

En attendant, Saadi aura un choix supplémentaire pour composer sa charnière centrale, avec l’arrivée du désormais ex-capitaine du DRB Tadjenanet, en l’occurrence, Guitoune. Un joueur aux qualités énormes qui lui permettent de constituer avec Belkalem un duo infranchissable.

C’est du reste tout le mal que souhaitent pour les deux joueurs les fidèles supporters du club phare de la Kabylie, que certains le qualifient désormais de géant aux pieds d’agile.

Related posts

ES Sétif : Le Tunisien Nabil Kouki nouveau coach

Abderrahim A.

Coupe arabe des clubs (1/8 de finale aller) : L’USMA corrigée à Oumdourman (vidéo)

Abderrahim A.

Nouveau stade d’Oran : La pelouse hybride fin prête

Abderrahim A.

Laisser un commentaire"