CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

mardi, février 27, 2024
A la Une

Mercato hivernal : Trois internationaux algériens pressentis pour changer d’air

Mercato hivernal : Trois internationaux algériens pressentis pour changer d’air lors

Trois joueurs de la sélection nationale s’apprêtent à changer d’air lors du prochain mercato hivernal qui approche à grands pas.

Les joueurs concernés espèrent saisir cette occasion pour aller monnayer leurs talents ailleurs, en atterrissant dans des formations capables de répondre à leurs vœux, soit en visant les premiers rôles où en ambitionnant d’avoir plus de temps de jeu.

En tête des internationaux algériens donnés partants de leurs clubs respectifs dès le mercato hivernal, arrive le jeune ailier droit de l’OGC Nice, Badreddine Bouanani.

Ce dernier, en dépit de son énorme potentiel technique, il s’est retrouvé, depuis le début de cette saison, en train de chauffer le banc de touche dans pratiquement toutes les rencontres jouées par son équipe.

La seule fois qu’il a été titularisé, avant qu’il ne soit remplacé peu après l’heure de jeu, remonte à une vingtaine de jours. Dans cette rencontre face à Montpellier, le joueur de 19 ans a montré de belles choses en dépit de son manque sensible en matière de compétition.

Mais cela n’a pas plaidé en sa faveur pour enchaîner une deuxième titularisation de suite, puisqu’il a suivi tout le temps du match suivant les siens du banc de touche.

Cette situation a déjà porté préjudice à Bouanani qui a été écarté pour la première fois, depuis qu’il a changé sa nationalité sportive, des rangs de la sélection algérienne. Pis, il se dirige vers rater sa première participation dans la CAN, puisqu’on imagine mal le sélectionneur national, Djamel Belmadi, lui faire appel en vue du rendez-vous continental (12 janvier-9 février 2024) en Côte d’Ivoire, en dépit de la grande estime qu’il voue à ce jeune talent.

Un international algérien de l’OGC Nice, en l’occurrence, Youcef Attal, envisage, lui aussi, de changer d’air, mais pour une autre raison. Comme tout le monde le sait, l’enfant de la Kabylie est victime, depuis plus d’un mois, d’une campagne de dénigrement en France, allant jusqu’à faire l’objet de poursuites judiciaires à Nice, pour avoir affiché sa solidarité avec le peuple palestinien qui subit la barbarie de l’ennemi sioniste.

On annonce déjà Atal du côté du Ahly de Djeddah pour éventuellement rejoindre Riyad Mahrez, son coéquipier en sélection. Mieux, on laisse entendre que c’est Mahrez qui a conseillé à ses dirigeants au club saoudien de s’offrir les services du joueur de 27 ans.

Convoqué pour comparaître devant le juge le 18 décembre en cours, Atal ne compte pas poursuivre sa carrière en France, où il est déjà suspendu par la Ligue du football professionnelle locale pour sept matchs, pour le même motif.

Le prochain mercato hivernal tombe d’ailleurs à point nommé pour lui afin de fuir l’enfer de l’hexagone et l’hypocrisie de ceux qui ont tout le temps fait des droits de l’homme leur leitmotiv.

Le troisième joueur des Verts pressenti pour quitter son club, n’est autre que Saïd Benrahma. Ce dernier est en train de vivre une saison délicate, aussi bien à West Ham ou en sélection nationale, d’où il a été écarté lors du précédent stage qui a coïncidé avec les deux premières journées des éliminatoires de la Coupe du Monde de 2026.

L’ex-joueur de Brentford a beaucoup perdu de sa cote auprès de son entraineur à West Ham, devenant un habitué du banc de touche dans les rencontres de la Premier League.

Depuis quelques jours, que de bruit court sur l’éventualité de voir le milieu offensif de 27 ans débarquer en Arabie Saoudite dès le prochain mercato, d’autant plus que certaines formations de la Péninsule arabes, devenue l’eldorado des vedettes de la balle ronde mondiale, commencent à lui faire les yeux doux, selon la presse saoudienne.

Laisser une Réponse