Accueil ÉTRANGER Serie A (9e journée) : Naples en souvenir de Maradona, l’Inter pour...

Serie A (9e journée) : Naples en souvenir de Maradona, l’Inter pour oublier le Real

0
PARTAGER

La Serie A va rendre hommage ce week-end à Diego Maradona, qui a illuminé les terrains italiens dans les années 1980. De quoi inspirer Naples, endeuillé par la disparition de son ancienne icône et opposé à l’AS Rome dimanche pour l’un des chocs de cette 9e journée.

L’autre match au sommet a des allures de piège pour l’Inter Milan qui se déplace à Sassuolo: face à l’équipe surprise du début de saison, deuxième au classement derrière l’AC Milan, les Nerrazzurri essaieront d’oublier leur désastreuse soirée de mercredi face au Real Madrid en Ligue des champions (défaite 2-0).




Le fief de Naples s’appelle encore San Paolo mais il pourrait bientôt devenir le stade Diego Armando Maradona, tant la proposition du maire de Naples semble faire l’unanimité dans la ville associée pour toujours aux exploits – et aux dérapages – de la star argentine décédée cette semaine.

Sur tous les terrains d’Italie, une minute de silence sera observée. Gennaro Gattuso va pouvoir puiser dans cette ferveur des ressources mentales pour relever son équipe, dont il n’avait pas apprécié l’attitude la semaine dernière contre l’AC Milan (défaite 3-1). Le début de semaine — avant la victoire 2-0 en Ligue Europa jeudi face aux modestes Croates de Rijeka — avait d’ailleurs été agité, certains médias évoquant une explication de texte musclée entre l’entraîneur et ses joueurs.




Naples (6e) a jusqu’ici raté ses rendez-vous capitaux (défaite contre Sassuolo, forfait et défaite sur tapis vert contre la Juventus) alors qu’arrive dimanche soir une AS Rome (3e) en pleine forme: aucune défaite cette saison sur la pelouse, son seul revers remontant à la première journée avec une défaite sur tapis vert pour une bourde administrative. Depuis, Dzeko et ses coéquipiers montent en puissance match après match et sont revenus à 3 points du leader.

Le Real Madrid a renvoyé mercredi Antonio Conte et l’Inter à leurs fragilités du moment, lors d’un choc de Ligue des champions (2-0) qui a vu les Milanais ballottés dans le jeu et les nerfs à vif. Le stade de Sassuolo, où l’Inter (5e) est attendue samedi après-midi, n’est pas le meilleur endroit où soigner ses maux, tant l’équipe neroverde brille. Après la probante victoire à Naples (2-0) le 1er novembre, ce match contre l’Inter est le second test majeur pour savoir jusqu’où peut aller l’équipe de Roberto De Zerbi, toujours invaincue et deuxième à deux points de Milan.




Sans le blessé Zlatan Ibrahimovic, meilleur buteur de Serie A (10 buts), l’AC Milan va tenter de maintenir sa vitesse de croisière à domicile face à la Fiorentina. A priori un match à la portée du leader invaincu en championnat depuis la reprise de la Serie A en juin, soit 20 matches consécutifs.

Mais gare à une Fiorentina (15e) dos au mur. Le nouvel entraîneur Cesare Prandelli a glané une première victoire en Coupe d’Italie cette semaine contre l’Udinese. Il espère confirmer à San Siro, dans un stade où Franck Ribéry, semble-t-il remis de sa gêne musculaire, a l’habitude de faire des étincelles.




La Juventus (4e) n’a plus trop à se préoccuper de la Ligue des champions jusqu’au printemps, après avoir assuré sa qualification mardi. Elle va pouvoir se concentrer sur le championnat, avec samedi un déplacement chez le promu Benevento (14e).

La Lazio Rome et l’Atalanta Bergame jouent en revanche gros sur les tableaux en décembre, en C1 où leurs succès de la semaine les ont mis en bonne position mais aussi en championnat où ils sont un peu distancés. Les Laziali (8e) accueillent l’Udinese (16e) et les Bergamasques (7e) reçoivent le Hellas Vérone (9e) trois jours après leur exploit à Liverpool (2-0).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici