Footalgerien.com

Algérie : un berceau de grands footballeurs

Algérie : un berceau de grands footballeurs

Les deux stars actuelles de l’Olympique Lyonnais, Rayan Cherki et Houssem Aouar, sont la parfaite illustration du talent des joueurs de football d’origine algérienne. 

Rayan Cherki, Français d’origine algérienne, évolue au poste d’attaquant. À tout juste 19 ans, il compte aujourd’hui parmi les meilleurs joueurs de football en France : de nombreux géants européens se l’arrachent et se languissent d’une éventuelle signature. Houssem Aouar, lui, fait régulièrement la Une des meilleurs sites de paris sportifs 2022. Milieu et ailier à l’Olympique Lyonnais depuis 2016, il ne cesse de faire ses preuves dans son domaine de prédilection : le football. Revenons sur les parcours de ces deux joueurs d’exception avant de porter un regard plus large sur l’histoire du football en Algérie. 

Rayan Cherki 

Rayan Cherki est né à Lyon en 2003. D’aussi loin qu’il se souvienne, il a toujours joué au football. Sa carrière prend un grand tournant en 2020, alors qu’il dispute un premier match de Coupe de France contre Nantes aux côtés de l’Olympique Lyonnais. Ce jour-là, Il réalise l’exploit de marquer deux buts et de signer une passe décisive en seulement 37 minutes de jeu et se retrouve immédiatement sous le feu des projecteurs.

Joueur audacieux, il ne recule devant rien et il est bien souvent difficile pour ses adversaires de l’arrêter sans faire de faute. Une fois devant les cages, il fait preuve d’une précision presque inarrêtable. Il est le genre de joueur dont toutes les équipes ont besoin pour réussir à franchir les défenses adversaires. 

Toujours en 2020, il devient le plus jeune joueur à participer à une demi-finale de Ligue des Champions à seulement 17 ans et deux jours. Il reste, aujourd’hui encore, un grand fan du Real Madrid et de Karim Benzema.

Houssem Aouar 

Houssem Aouar, lui aussi d’origine algérienne, s’est rapidement imposé dans l’entrejeu Lyonnais. Sa détermination et sa polyvalence lui permettent également de rejoindre l’attaque du côté gauche lorsque cela est nécessaire. Ses entraîneurs le qualifient de bon dribbleur, il va au bout de ses actions, il est très discipliné en défense et très physique. 

Cette année, il s’est notamment distingué lors des quarts de finale de la League des Champions en permettant à son équipe d’éliminer Manchester City. Contre le Bayern, il s’est moins fait remarquer même s’il a été l’un des rares joueurs à prendre ses responsabilités et ce, jusqu’à la fin du match.

Après avoir joué pour l’équipe de France U21, il est fort probable qu’il fasse un jour parti de la sélection nationale. Pour l’heure, la Juventus de Turin et le Real Madrid ont déjà manifesté leur intérêt pour lui.

Quand l’Algérie triomphe en Europe 

En Algérie, l’importance du football ne peut être contestée. Si les footballeurs algériens brillent en Europe aujourd’hui, l’amour du ballon de la jeunesse algérienne n’a jamais cessé de porter ses fruits. De Zinedine Zidane et Karim Benzema (de parents algériens) à Samir Nasri, en passant par Riyad Mahrez, Nabil Fekir, Atal, etc. 

Tous deux nés en France, Rayan Chekri et Houssem Aouar ont également tous les deux joué dans l’équipe nationale française et évoluent ensemble au sein de l’Olympique Lyonnais. S’il est peu probable qu’ils portent un jour les couleurs de leurs pays d’origine, ils formeraient une belle équipe aux côtés de Riyad Mahrez (Manchester City), Ismaël Bennacer (AC Milan), Sofaine Feghouli (Galatasaray), Islam Slimani (Leicester City) et Aïssa Mandi (Betis).

Espérons tout de même qu’ils ne feront pas partie de ces joueurs qui, sous prétexte de jouer dans de grandes équipes nationales en France, en Espagne ou en Allemagne, ne sont jamais rappelés ou conviés à participer à certaines compétitions continentales et mondiales. 

Related posts

Stades de Douéra et Baraki : Le ministre de l’Habitat ordonne l’accélération de la cadence des travaux

B. Elias

Procès Fifa : Al-Khelaïfi acquitté, Valcke écope de 120 jours-amende avec sursis

Abderrahim A.

Ahcène Lalmas inhumé au cimetière de Garidi (Kouba)

Abderrahim A.

Laisser un commentaire"