Footalgerien.com

Coupe d’envoi aujourd’hui du Mondial-2022 au Qatar : Un mois de passion

Coupe d'envoi aujourd'hui du Mondial-2022 au Qatar : Un mois de passion

A partir de ce soir, les yeux du monde entier seront rivés vers le Qatar, le premier pays arabe et musulman à accueillir un évènement sportif planétaire aussi important qu’est la Coupe du monde.

Voilà presque douze ans jour pour jour que le petit Émirat gazier du Moyen-Orient guette ce moment hautement symbolique, peutêtre le plus important de sa jeune Histoire.

Aujourd’hui dà 17 h (heure algérienne), sa sélection nationale, composée entre autres de deux joueurs d’origine algérienne, à savoir, Karim Boudiaf et Boualem Khoukhi, va ouvrir le bal sur ses terres, dans l’un de ses huit stades flambant neufs, en donnant la réplique à son homologue de l’Equateur.

Au-delà de la curiosité que suscite ce premier des 64 matchs au programme, et en attendant l’entrée en lice des cadors, le Qatar veut impressionner d’entrée, surtout après la campagne de dénigrement dont elle a fait l’objet et qui a provoqué des réactions diverses à travers le monde, dont un vif soutien apporté par l’Algérie à ce pays frère.

A Doha, environ 1 million de visiteurs sont attendus pour assister à cette messe footballistique planétaire. Le monde arabe est fier de sa compétition, la défend bec et ongles. Les médias locaux s’indignent des accusations à répétition de l’occident, fustigent son arrogance, voire son racisme.

Le Qatar se dit prêt à relever le défi de l’organisation, dont le premier arrive à grands pas : l’accueil des étrangers et de leurs mœurs, la gestion des flux de supporters, alors que ce richissime confetti de 2,6 millions d’habitants n’a jamais été confronté à une telle gageure.

La grand-messe du foot planétaire sera privée cette année de l’Italie et quelques-uns des meilleurs joueurs du monde (Haaland, Mané, Salah, Benzema, Pogba, Verratti, Mahrez, Pogba, Kanté…).

Une compétition indécise, dont les favoris sont le Brésil, ultra-complet, l’Argentine de Messi voire l’Espagne de Pedri, alors que l’Allemagne s’avance discrètement, que les Pays-Bas font un bel outsider et que l’Angleterre nous fait toujours bien rire.

La France, championne du monde en titre, a de puissants arguments à faire valoir, mais est suspendue au bulletin de santé de Benzema et de Varane. Jamais un champion du monde n’a gardé son titre depuis le Brésil de Pelé, il y a soixante ans (1958-1962).

LA TUNISIE VISE UNE QUALIFICATION HISTORIQUE AU DEUXIÈME TOUR

Pour sa sixième participation à la Coupe du monde, la Tunisie aura pour objectif de sortir pour la première fois de son histoire des phases de poule. Tombés dans un groupe relevé, avec pour adversaires le Danemark, la France et l’Australie, les Aigles de Carthage sont bien conscients de la difficulté de la tâche qui les attend. La Tunisie s’apprête à disputer au Qatar sa sixième phase finale de Coupe du monde.

30èmes au classement mondial FIFA, les Aigles de Carthage espèrent écrire dans l’émirat la plus belle page de leur histoire en franchissant enfin le premier tour.

Versés dans un groupe D assez relevé, avec l’Australie mais aussi et surtout le Danemark, demi-finaliste du dernier Euro, et la France, tenante du titre, les coéquipiers de l’expérimenté et talentueux Youssef Msakni chercheront à mettre fin à une funeste série : celle de l’équipe à avoir disputé le plus grand nombre de matchs contre des adversaires européens en Coupe du monde sans s’imposer une seule fois (3 nuls, 7 défaites).

Régulièrement placée au plus haut niveau africain mais rarement gagnante, la Tunisie devra hausser son niveau pour franchir ce palier. Elle s’appuiera sur sa défense robuste (22 matchs sur 47 sans encaisser de but depuis 2019) et un savant mélange de joueurs locaux, d’expatriés au Moyen-Orient et de binationaux basés sur le Vieux Continent. Depuis leur qualification, les Tunisiens ont alterné le rassurant, avec de probantes victoires contre le Chili (2-0) et le Japon (3- 0) au mois de juin, et l’inquiétant, comme cette déculottée face au Brésil (5- 1), fin septembre en match amical.

LE COUTEAU REMUÉ DANS LA PLAIE EN ALGÉRIE

En Algérie, et un peu partout dans le pays, c’est l’heure des regrets. En effet, depuis que le compte à rebours du Mondial a été enclenché, le couteau est remué dans la plaie.

Tout le monde se remémore désormais de cette fameuse soirée du 29 mars lorsque les Verts avaient laissé filer bêtement une cinquième qualification au Mondial dans les dernières secondes de la partie contre le Cameroun.

Pourtant, on avait pensé avoir mis les deux pieds au Qatar dès lors que les protégés de l’entraineur Djamel Belmadi avaient réussi à damer le pion aux Lions indomptables chez eux-mêmes à Douala (1-0).

Mais, comme le dit l’adage : ‘’Il ne faut jamais vendre la peau de l’Ours avant de l’avoir tué’’, un adage que toute l’Algérie a vérifié à ses dépens après cette défaite surprise à Blida, là où les Verts n’ont jamais perdu depuis qu’ils y ont élu domicile en 2008, contre le Cameroun (2-1) en match retour des barrages qualificatifs au Mondial.

Mais une chose est sûre : les Algériens, mordus du ballon rond, vont suivre ce Mondial avec intérêt et passion même si les Verts n’y sont pas, c’est aussi l’amour du foot en général qui habite les fans du ballon rond.

Ainsi, les Algériens auront la chance de suivre cette année la Coupe du monde à ses heures raisonnables, courant de la journée ou début de la soirée, pour de nombreux matchs.

Et pour ne rater aucun match, il faudra s’abonner à la chaîne beIN Sports. La chaîne qatarie retransmettra la totalité des 64 matchs de cette phase finale de la Coupe du monde la dernière à regrouper 32 sélections, puisque leur nombre sera revu à la hausse dès l’édition de 2026.

Mais certaines chaînes vont diffuser gratuitement l’intégralité des matchs du Mondial. C’est le cas de la chaîne publique belge VRT et celles suisses SRF, RTS et RSI. ZDF et Das Erste en Allemagne et Mediaset Espana offriront également une diffusion gratuite de l’intégralité de la compétition.

Related posts

En vacances à Oran : Benrahma impressionné par sa popularité

Abderrahim A.

Algérie – Mali, mercredi à 20h30 : Les Verts visent un 6e succès de suite

Abderrahmane B.

Équipe nationale : Les balles arrêtées devenues la hantise des Verts

Abderrahim A.

Laisser un commentaire"