CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

A la Une

Le porte-parole des Verts monte au créneau : «Laissez Belmadi tranquille»

Le porte-parole des Verts monte au créneau : «Laissez Belmadi tranquille»

Même si l’élimination de la sélection algérienne, amère soit-elle, du Mondial-2022 est bel et bien consommée, il n’en demeure pas moins que la campagne visant l’entraîneur national, Djamel Belmadi, a pris une autre dimension tout au long du rendez-vous footballistique planétaire, comme si l’arrivée de la manifestation a remué le couteau dans la plaie.

Et si au départ, du côté de la FAF, on s’est montré compréhensif envers les auteurs de cette campagne, la poursuite des critiques à l’encontre de l’entraîneur national commence sérieusement à déranger les responsables du sport roi dans le pays.

En effet, d’aucuns estiment que tout le bruit qui court au sujet de Belmadi, et qui n’a pas cessé même après la fin du Mondial, donne matière à réfléchir, et laisse même croire qu’il s’agit tout simplement d’une campagne de déstabilisation au moment où le coach national s’apprête à redistribuer les cartes de son effectif pour enclencher un nouveau départ.

D’ailleurs, le porte-parole de la sélection nationale, Salah Bey Aboud, est monté au créneau pour appeler à cesser de faire mal au coach national estimant que les attaques, dont fait l’objet Belmadi, ont d’autres visées.

« Ce qu’il y a lieu de faire remarquer est que les gens qui visent Belmadi n’ont aucune fonction à la FAF, et ne sont pas habilités à apporter un quelconque jugement sur l’entraîneur national. Cela dit, Belmadi ne s’est jamais opposé aux critiques, mais il faut qu’elles soient constructives et versent dans l’intérêt de l’équipe nationale », a-t-il tonné.

Et de poursuivre : « Je pense que c’est une campagne bien étudiée contre le sélectionneur national. Belmadi n’est pas un entraîneur incompétent. Il a apporté des titres à l’Algérie. Qu’on le laisse travailler tranquillement ».

Le même responsable s’est dit, en outre, étonné des voix qui se sont élevées dernièrement pour imputer à Belmadi la responsabilité de l’élimination de l’équipe nationale dans les barrages qualificatifs pour la précédente Coupe du monde, et ce, après tout ce temps passé de l’amer échec contre le Cameroun.

Leave a Response