CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

samedi, avril 13, 2024
NEWS

MC Alger : Hadj Rejem répond aux critiques

MC Alger : Hadj Rejem répond aux critiques

Le MC Alger, parrainé par le Groupe Sonatrach, est parmi les clubs ayant le plus dépensé d’argent cette saison, sauf que tous ces investissements n’ont pas eu de retour jusque-là.

Pis, cette formation est même assurée de terminer une nouvelle saison bredouille, vu qu’elle est déjà sortie de la course au titre de champion, alors qu’elle s’est faite également éliminée dès les 32es de finale de la coupe d’Algérie.

Dans pareilles situations, c’est le président du club qui est pointé du doigt. Hakim Hadj Redjem, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est d’ailleurs très contesté par les fans. Le fait d’avoir déjà ‘’consommé’’ deux entraineurs étrangers qu’il a pourtant engagés contre de gros salaires, est perçu comme étant un échec total de sa part.

Pourtant, l’intéressé refuse d’assumer la responsabilité de la situation prévalant actuellement au sein du vieux club de la capitale.

« Nous avons tout mis en œuvre pour la réussite du club. Notre premier objectif est de participer à une compétition africaine la saison prochaine. On fera tout pour atteindre cet objectif, et les joueurs en sont conscients. J’espère qu’on y arrivera. Cela dit, je ne peux pas dire que Benzarti et Hadzibegic sont des erreurs de casting. Le premier nommé par exemple, est le meilleur coach en Afrique, et personne ne peut me contredire’’, s’est-il défendu.

Mais qu’est-ce qu’il ne marche pas au MCA ? À cette question, le boss mouloudéen répond : ‘’À ma connaissance, il n’y a pas que le Mouloudia qui a été éliminé prématurément de la coupe d’Algérie. D’autres équipes de l’élite, à l’image de l’USMA et de l’ESS, ont, elles aussi, connu le même sort, sauf que personne ne parle de crise dans ces formations. Mais quand il s’agit du MCA, tout le monde s’empresse de semer la zizanie. Les raisons sont simples : beaucoup de gens ont des intérêts dans ce club et n’aiment pas qu’il y règne la stabilité’’, s’est-il insurgé.

Néanmoins, le boss mouloudéen n’a pas voulu citer les noms des personnes visées et dont la stabilité du club n’arrange pas leurs affaires.

‘’Le Mouloudia a besoin à l’heure actuelle de calme et sérénité. Et moi, je ne veux pas jeter l’huile sur le feu. Je préfère plutôt me concentrer sur les affaires du club. Je suis nouveau dans le domaine, et je sais que ce n’est pas facile de gérer un club de l’envergure du MCA, mais je continue de m’efforcer pour être à la hauteur du Doyen’’, a-t-il promis.

Revenant sur les derniers propos de l’adjoint de Benzarti, qui a jeté un pavé dans la marre, Hadj Redjem a pris sa défense. ‘’El-Falhi évoquait des problèmes extra-sportifs. Il ne faisait pas allusion à l’entourage immédiat de l’équipe. Benzarti est un grand entraîneur, et ça arrive qu’un coach de cette trempe ne réussisse pas dans un club.

Cela dit, tous ceux qui accusent les joueurs de n’avoir pas voulu travailler sous sa coupe se trompent. Il n’y a aussi aucun clan parmi les joueurs, comme tentent de le faire croire certains. Nous avons un groupe composé de joueurs de bonne famille. Je n’en ai aucun doute’’.

Hadj Redjem a précisé, en outre, que Benzarti n’a pris aucune indemnité après son départ, ‘’au contraire, il s’est même désisté d’une partie de son dû’’, a encore révélé le boss mouloudéen qui a, toutefois, préféré entourer ses contacts avec les candidats à la succession de Benzarti de la discrétion totale.

Laisser une Réponse