Footalgerien.com

Organisation de la CAN-2025 : L’Algérie fixée sur ses concurrents

Organisation de la CAN-2025 : L’Algérie fixée sur ses concurrents

Des rapports de la presse spécialisée ont rapporté qu’ils seront au moins quatre pays, dont l’Algérie, qui entreront en course pour l’organisation de la coupe d’Afrique des nations de 2025 après qu’elle a été retirée à la Guinée par la Confédération africaine de football (CAF).

Selon les mêmes sources citant des sources autorisées à la CAF, les pays qui ont postulé pour accueillir le plus grand tournoi du continent, dont les candidatures seront clôturées en décembre prochain, sont l’Algérie et le Maroc, en plus du Nigeria et du Bénin qui vont présenter un dossier commun.

En se référant toujours au mêmes sources, ‘’après l’annonce par l’Algérie de sa candidature à l’organisation de la « CAN », le Nigeria, le Bénin et le Maroc ont décidé de déposer leurs dossiers pour organiser la Coupe d’Afrique 2025 dans les délais impartis et dans la plus grande discrétion’’.

L’Algérie a été le premier pays à informer la CAF de sa candidature à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025 immédiatement après avoir ouvert la porte à la candidature pour accueillir la compétition.

Les Fédérations intéressées ont jusqu’au 16 décembre prochain pour joindre les garanties et les approbations de leurs gouvernements respectifs de chaque ville qui participera à l’organisation. Quant aux visites d’inspection, elles auront lieu du 5 au 25 janvier 2023, dans les pays candidats, en attendant que le verdict final de la CAF soit rendu public le 10 février 2023.

La Confédération africaine de football a établi un cahier des charges pour les pays qui souhaitent accueillir la CAN-2025.

Entre autres conditions, la nécessité de disposer de six stades, dont deux stades d’une capacité d’au moins 15 000 spectateurs, et deux autres d’une capacité de 20 000 spectateurs, en plus de deux stades capables d’accueillir au moins 40 000 spectateurs.

Le cahier des charges en question comprend aussi d’autres exigences, comme la nécessité que chaque stade ait 4 vestiaires, équipés de douches et de sanitaires, une salle des arbitres, une autre pour les prélèvements d’usage dans le cadre de la lutte anti-dopage, ainsi qu’une salle dédiée au VAR.

Il est à noter que l’Algérie compte présenter un dossier bien solide à même de conforter ses chances d’obtenir l’organisation de la CAN-2025, et ce, pour la deuxième fois de son histoire après avoir abrité, en 1990, la CAN ayant vu les Verts triompher pour la première fois.

Tout le monde, parmi les observateurs, s’accordent d’ailleurs à dire que l’Algérie possède bel et bien les capacités et infrastructures sportives nécessaires pour prétendre à accueillir un évènement de la dimension de la Coupe d’Afrique des nations, surtout au regard de nouvelles infrastructures footballistiques réalisées ces derniers mois, ou celles qui seront bientôt réceptionnées.

En tout cas, le déroulement, en Algérie, en début de l’année prochaine, du championnat d’Afrique des joueurs locaux, devrait être saisi pour marquer des points dans la course à l’organisation de la CAN-2025.

Related posts

Équipe nationale : Belmadi égratigne encore Delort

B. Elias

Angers SCO : Mehdi Tahrat prêté jusqu’à la fin de la saison à Valenciennes

Abderrahim A.

Ramy Bensebaïni : « Incha’Allah d’autres buts »

Abderrahim A.

Laisser un commentaire"