Footalgerien.com

Organisation de la CAN-2025 : L’Algérie met la CAF dans l’embarras

Organisation de la CAN-2025 : L’Algérie met la CAF dans l’embarras

Après une première journée de la phase des poules du CHAN, qu’abrite l’Algérie, vendredi dernier, on peut dire que les prémices de la réussite de ce rendez-vous sont bel et bien là.

En témoignent, les propos élogieux des participants dans cet évènement continental, qu’ils soient joueurs, entraineurs, dirigeants et responsables.

Mais ce sont les témoignages du président de la FIFA, qui a assisté à la cérémonie d’ouverture, et ceux du patron de la CAF, qui est en train de sillonner les stades algériens concernés par la compétition, qui retiennent le plus l’attention.

Gianni Infantino et Patrice Motsepe n’ont pas hésité à encenser l’organisation algérienne de ce tournoi, non sans manifester leur admiration pour les infrastructures sportives mobilisés par les pouvoirs publics pour que ce CHAN, auquel les pays qui l’ont déjà accueilli lors des six précédentes éditions n’ont pas donné beaucoup d’importance, soit un franc succès.

Et comme lors des précédents jeux méditerranéens, que l’Algérie a réussi à réhabiliter après avoir perdu énormément de leur éclat lors des deux dernières décennies, voilà que notre pays est en train de reproduire le même scénario avec le CHAN.

Cette compétition continentale, bien qu’elle soit réservée aux footballeurs évoluant dans les différents championnats locaux du continent, est porteuse de forts enjeux de diplomatie sportive pour l’Algérie, qui espère réussir son retour dans le concert des nations majeures du football africain.

Depuis 1990 et une CAN remportée à domicile, le pays n’avait plus organisé de grande compétition sur le continent. Organiser un tournoi à dix-huit équipes, trois semaines durant, sur quatre sites différents, revêt aujourd’hui des allures d’affaire d’État.

L’ambition, c’est d’aller de l’avant, c’est de mettre en exergue son potentiel sur tous les plans, que ce soit le pays lui-même, ses richesses, ses traditions, son peuple accueillant, etc., mais aussi le football qui réunit tous, le sport roi par excellence.

Avant de boucler la première semaine de ce CHAN, tout le monde est unanime à reconnaitre que l’Algérie est bien partie pour gagner le pari.

D’ailleurs, le bureau exécutif de la CAF, qui s’apprête à trancher sur les candidatures présentées par certains pays, dont l’Algérie, pour organiser la CAN-2025, se retrouve désormais dans l’embarras. On pense notamment à certains de ses membres qui mijotent dans les coulisses pour plaider la cause d’un pays précis.

Related posts

Mercato : Faouzi Ghoulam pourrait faire son come-back à Saint Etienne

Abderrahim A.

CHAN-2022 : Eto’o assène une gifle aux saboteurs

Abderrahim A.

Algérie A’ 0 – Ghana A’ 0 : Des Verts peu inspirés

Abderrahmane B.

Laisser un commentaire"