Footalgerien.com

Sélections nationales jeunes : La FFF veut bloquer les binationaux

Sélections nationales jeunes : La FFF veut bloquer les binationaux

Des sources bien informées ont révélé que le sélectionneur de l’équipe nationale des moins de 20 ans, Mohamed Lacete est en grande difficulté en raison de la possibilité de l’absence de certains de ses joueurs cadres du tournoi nord-africain qualificatif pour la Coupe d’Afrique des nations 2023 en Égypte.

Selon les mêmes sources, les joueurs concernés qui participent activement tous à l’étranger risquent de manquer le tournoi de l’UNAF, prévu en milieu de semaine prochaine, en raison du retard pris dans le processus de leur qualification au niveau de la FIFA.

Et bien que ces éléments aient participé à quelques rencontres amicales avec les Verts, comme les deux derniers tournois de la Coupe arabe, et contrairement aux joueurs seniors, qui ne sont tenus que par un engagement écrit pour changer de nationalité sportive, les démarches sont quelque peu compliquées avec les catégories jeunes, étant donné qu’ils sont obligés de communiquer avec les fédérations qui, auparavant, défendaient les couleurs des sélections de leurs pays, afin d’obtenir certains documents, avant de compléter leurs dossiers déposés au niveau de la première instance footballistique mondiale.

À ce propos, on apprend que la FAF a pris attache dernièrement avec son homologue française pour mettre fin au problème auquel sont confrontés certains binationaux, comme le défenseur gauche Yacine Benahmed, qui sera très probablement absent du rendez-vous nord-africain, au regard du retard accusé par l’instance de Manuel Le Graët à répondre à la demande de la FAF concernant l’obtention de toutes les informations sur la période de participation de ce joueur avec les équipes de France des jeunes catégories.

L’arrière gauche du club belge d’Anvers a participé avec l’équipe de France des moins de 16 ans à 9 matches, et a également disputé 3 matches avec l’équipe des moins de 17 ans, et donc il devra obtenir l’aval de la Fédération française, avant de participer avec l’équipe nationale aux rencontres officielles.

Et, selon les récents amendements des règlements en la matière apportés par la FIFA, les jeunes joueurs sont contraints d’effectuer certaines démarches administratives, avant de changer de nationalité sportive, et ceci afin de réduire leurs changements fréquents de sélections, ce qui a été déploré par plusieurs fédérations footballistiques. Il faut dire que le cas Benahmed n’est pas le seul du genre auquel est confronté la FAF.

Le problème concerne aussi d’autres noms qui ont joué par le passé pour les équipes jeunes de France sunnites dans des rencontres officielles, tels le joueur du club bordelais Ata Allah Tijjini, qui compte une rencontre avec les Bleus des moins de 17 ans.

Même cas de figure pour le joueur de Le Mon, Cervantes Nouh, qui a joué deux matches officiels avec l’équipe nationale française des U16, tandis que Gaya Yacine a trois matches avec l’équipe U16.

La FAF se retrouve contrainte de saisir la FIFA pour régler ce dossier, vu que la FFF tergiverse délibérément pour répondre à la demande de l’instance algérienne. Une manière de priver l’Algérie de ses talents qui ont décidé de défendre les couleurs de leurs pays d’origine, après des expériences courtes avec les sélections jeunes de France.

Même la sélection nationale des moins de 23 ans risque d’être confrontée au même problème avant sa double confrontation contre la République démocratique du Congo dans le cadre de l’avant dernier tour qualificatif à la phase finale de la CAN de cette catégorie, qualificative à son tour aux jeux olympiques de Paris-2024.

Related posts

Formation : 25 candidats en stage pour l’obtention de la Licence CAF « B »

Abderrahim A.

Équipe nationale U23 : La Tunisie en amical les 16 et 19 février

Abderrahim A.

DTN : Rabah Saâdane poussé à la sortie

Abderrahim A.

Laisser un commentaire"