PARTAGER

Contrairement aux années précédentes pendant laquelle le CSC n’avait jamais réussi à maintenir la cadence en échouant rapidement après un début de saison réussi, cette fois-ci les Sanafirs continuent à imposer leur domination sur le championnat algérien, au point où tout le monde s’interroge s’il y a un adversaire capable de les arrêter.

En tout cas, la confirmation nous est venue vendredi, du stade de Tizi-Ouzou où les Constantinois sont allés s’imposer face à la JSK sur le score de deux buts à un, et ce, pour le compte de la 13e journée. Pourtant, c’est la JSK avait qui a ouvert le score par Sadou (27′), mais le CSC a réussi à renverser la vapeur grâce à son buteur-maison Mohamed Amine Abid, ayant commencé par égaliser à la 66e, avant de revenir à la charge en toute fin de match, pour offrir la victoire à son équipe, en signant un véritable chef-d’œuvre à la 83e.

En fait, ce n’est pas la première fois que les gars de Cirta parviennent à renverser la vapeur. Le même scénario s’était déjà produit face à deux gros bras du championnat, en l’occurrence, l’ESS, le champion sortant en déplacement et l’USMA à domicile. Face à ces deux formations, les Constantinois ont fini par l’emporter sur ce même score de 2 à 1. Les protégés de l’entraîneur Abdelkader Amrani viennent de confirmer qu’ils ont désormais l’étoffe d’un champion.

En effet, après 13 journées de championnat, ils n’ont concédé qu’une seule défaite. Face à la JSK, ils ont réussi la passe de trois, étant donné qu’il s’agissait de leur troisième succès de rang. Et même s’ils continuent de faire face à une farouche résistance de la part du dauphin, la JSS, il n’en demeure pas moins que les coéquipiers de Bezzaz sont bien partis pour renouer avec la consécration après de très longues années de disette.

Ce parcours de premier ordre des Sanafirs, ces derniers le doivent à leur nouvel attaquant de pointe, Mohamed Amine Abid, auteur d’un doublé pour la circonstance, par lequel il a consolidé sa première place au classement des buteurs. Il est déjà à 11 réalisations, inscrites en autant de matchs joués.

Et dire que ce joueur a été poussé à la sortie et par le MCA et par le NAHD lors des deux précédentes saisons, alors que son transfert vers le CSC l’été passé, n’avait pas fait l’unanimité. Mais seul l’entraîneur Amrani a cru en lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here