Footalgerien.com

CHAN-2022 : Lekjaâ prépare un sale coup

CHAN-2022 : Lekjaâ prépare un sale coup

Revigoré par la quatrième place décrochée par la sélection de son pays lors du Mondial-2022 qui s’est achevé hier, le président de la Fédération marocaine de football, Faouzi Lekjaâ, également membre du gouvernement du Makhzen, veut à tout prix saboter le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) des joueurs locaux que va accueillir l’Algérie du 13 janvier au 4 février prochains.

En effet, après avoir décidé de dissoudre la sélection des joueurs locaux marocains, détentrice du trophée de la précédente édition du CHAN et décidé de participer au tournoi continental avec l’équipe des moins de 23 ans, le voilà Lekjaâ qui évoque un très probable forfait de cette sélection.

C’est du moins ce que rapporte la presse du Makhzen qui apparemment voit en le prochain CHAN une compétition sans aucune importance maintenant que leur sélection est devenue quatrième au classement mondial.

Tout le monde voit en cet éventuel retrait de l’épreuve africaine un manque flagrant d’humilité de la part de la Fédération royale marocaine, mais derrière cette manœuvre des visées inavouées.

Il s’agit tout simplement d’une énième manœuvre de la part de Lekjaâ qui voit d’un mauvais œil un éventuel succès de l’Algérie dans l’organisation du CHAN, surtout que ce dernier interviendra avant quelques semaines du verdict de la CAF au sujet du pays qui remplacera la Guinée dans l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations de l’année 2025.

Et comme tout le monde le sait, le Maroc est le principal concurrent de l’Algérie dans la bataille en question, après que les deux pays, en plus de trois autres africains dont un dossier commun entre le Nigéria le Bénin, aient déposé leur candidature vendredi dernier, date butoir fixée par la CAF pour le recueil des candidatures officielles.

Lekjaâ, le fidèle serviteur du Makhzen, sait pertinemment que l’Algérie est devant une occasion inouïe pour marquer des points en vue d’accueillir la CAN-2025, à l’occasion du CHAN pour lequel les pouvoirs publics ont mobilisé de gros moyens pour sa réussite.

Tout le monde en Algérie est d’ailleurs déterminé à réussir ce rendez-vous qui constitue tout simplement un test grandeur nature dans la course à l’organisation de la CAN-2025.

Après l’annonce par la Fédération ougandaise du forfait de sa sélection pour des raisons financières, il n’est pas à écarter de voir Lekjaâ agir dans les coulisses, sa scène préférée, pour convaincre d’autres sélections d’emboîter le pas aux Ougandais, après avoir déjà envisagé l’absence de la sélection marocaine.

Related posts

Zefizef met fin aux rumeurs : « Belmadi a prolongé jusqu’en 2026 »

Abderrahim A.

Selon la presse française : Aït Nouri a bel et bien choisi les Verts

Abderrahim A.

Milan AC : Un nouveau prétendant pour Ismaël Bennacer

Abderrahim A.

Laisser un commentaire"