CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

A la Une

Équipe nationale A’ : Le message de Bougherra aux présidents des clubs

Équipe nationale A' : Le message de Bougherra aux présidents des clubs

L’entraîneur nationale de la sélection A’, Madjid Bougherra, a profité de la conférence de presse qu’il a animée avant d’affronter le Mozambique, ce soir, pour le compte de la troisième journée du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) des joueurs locaux, pour transmettre un message à sa manière en direction des présidents des clubs algériens.

‘’Le président de la République a lui-même déclaré, lorsqu’il a inauguré le stade Baraki que l’État algérien a construit tous ces équipements sportifs de haute qualité et de classe mondiale au profit de la jeunesse algérienne. Autrement dit, c’est un atout de taille pour les clubs de l’élite en particulier’’, a estimé l’ancien capitaine des Verts.

À travers son expérience avec les joueurs du championnat national et les nombreux matchs de la Ligue 1 qu’il a suivis depuis qu’il a pris les commandes de la sélection A’, Madjid Bougherra a vérifié, à ses dépens, l’absence de la formation dans les clubs algériens.

Cela a rendu sa mission difficile avec l’équipe nationale où ils héritent de joueurs manquant sensiblement de culture tactique. Évidemment, ils n’y sont pour rien, car ils n’ont pas bénéficié d’une formation adéquate dès leur jeune âge.

Tout cela a poussé Bougherra à passer du temps dans les différents stages qu’il a organisés au profit de ses joueurs en prévision du CHAN, d’axer notamment sur le plan tactique. Un travail qui commence à payer, au regard de la discipline tactique par laquelle s’est illustrée l’équipe nationale en début de ce tournoi continental.

«Les présidents des clubs sont censés accorder de l’importance voulue à la formation. Ce n’est que par là qu’on espère développer le football algérien et avoir des joueurs de classe internationale, surtout qu’avec les nouveaux stades, dont s’est enrichi le pays, toutes les conditions sont désormais réunies pour l’épanouissement de nos footballeurs. Ce qui manque aux dirigeants de nos clubs, c’est la patience. Ils veulent des résultats hâtifs, alors qu’il leur appartient plutôt de tabler sur la formation’’, a-t-il insisté.

Le même avis est d’ailleurs partagé par les observateurs et spécialistes. Même le simple supporter en Algérie sait maintenant que si le niveau de notre championnat se dégrade de plus en plus, que si les bons joueurs ne courent plus nos stades c’est à cause de l’incompétence des dirigeants de nos clubs, notamment ceux de l’élite qui focalisent sur leurs équipes premières en y dépensant des sommes colossales, tout en négligeant la formation.

D’ailleurs, mis à part le Paradou AC, qui dispose de son propre centre de formation que son président a bâti de son propre argent aussi, les autres clubs, y compris ceux dits ‘’gros bras’’, passent leur temps à recruter des joueurs de différents horizons et à coup de milliards, sans penser à former pour ne compter que sur leurs pépites.

Leave a Response