CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

A la Une

Madjid Bougherra : « Le dernier geste nous manque toujours »

Madjid Bougherra : « Le dernier geste nous manque toujours »

Réaction du sélectionneur de l’équipe nationale A’, Madjid Bougherra, à l’issue du match Mozambique-Algérie (0-1), disputé samedi soir au stade Nelson-Mandela de Baraki, dans le cadre de la 3e et dernière journée (Gr.A) du Championnat d’Afrique des nations CHAN-2022.

 » Je suis content de réussir la passe de trois, de ne pas prendre de buts, et de donner l’occasion à d’autres joueurs pour s’exprimer. Nous avons réalisé une bonne première mi-temps, on aurait pu être tueurs en attaque, mais ça n’a pas été le cas.

Le Mozambique a poussé après la pause, ils ont tenté le tout pour le tout, ce qui nous a fait reculer. Bravo aux joueurs, le plus dur reste à faire dans l’optique des quarts de finale.

Le coach de l’équipe nationale Djamel Belmadi est à Sidi Moussa, il a parlé aux joueurs hier, il est conscient de tous les enjeux, je lui fais même des rapports sur le jeu, il suit certains éléments, les joueurs sont contents de sa présence, moi aussi, il est comme un frère pour moi », a déclaré l’ancien défenseur des Glasgow Rangers avant d’enchaîné, « ce n’est pas facile d’être en équipe A’, il faut avoir beaucoup d’ambitions. Le dernier geste nous manque toujours, en raison de plusieurs paramètres : confiance, concentration, et lucidité.

Nous devons jouer avec nos armes, tant qu’on ne prend pas de buts, c’est l’essentiel. J’espère que les joueurs seront plus efficaces à l’avenir.

On ne peut comparer cette équipe à aucune autre, c’est beaucoup de pression pour ces joueurs, ils ont cet état d’esprit d’aller jusqu’au bout.

Sur ce match, nous étions basés sur un jeu plus direct et sur les côtés. Nous restons confiants, d’autant qu’on a des éléments qui ont la capacité de jouer, ils sont issus du championnat local, ils galèrent.

Nous devons les encourager au lieu de leur tomber dessus, et les critiquer sur leur inefficacité offensive, je sens qu’ils ne sont pas en confiance, ils ne sont pas considérés, je suis proche d’eux.

Je préfère que vous m’attaquiez moi, au lieu des joueurs. Nous sommes contents de jouer le match des quarts à Baraki, les joueurs ont pris leurs repères ici. Le prochain match sera à élimination direct, il s’annonce très dur et intense, qui va se jouer sur des détails. Si on veut aller au bout, il faut gagner ce genre de rendez-vous « .

Leave a Response